Pharmacie Cap 3000

Piqûres de méduses

Imprimer (PDF)

Piqûres de méduses Je me suis fait piquer par une méduse ! Certaines peuvent être dangereuses pour l'homme, mais pour les méduses qui vivent sur nos côtes, leurs piqûres restent bénignes. Voici quelques conseils à adopter en cas de piqûre de méduse ou autres animaux marins.

Les bons gestes à adopter face aux piqûres de méduses et autres animaux marins

Il est vrai que les méduses n'ont pas bonne réputation. Certes, certaines peuvent être dangereuses pour l'homme, mais pour la plupart des méduses qui vivent sur nos côtes, leurs piqûres restent bénignes.

Les méduses piquent par l'intermédiaire de cellules urticantes placées sur leur tentacules. Dans la majorité des cas, les piqûres se traduisent simplement par une vive douleur passagère, mais parfois elles provoquent une syncope qui peut entraîner la noyade du sujet piqué.

Le sujet piqué ressent tout d'abord une douleur intense, semblable à celle provoquée par une décharge électrique. Cette douleur se transforme ensuite en une sensation de brûlure qui s'étend progressivement autour de la zone touchée.

Je me suis fait piquer par une méduse !

  • Sortez calmement de l'eau.
  • Rincez soigneusement la plaie avec de l'eau de mer ou du sérum physiologique mais pas avec de l'eau douce.
  • Mettez du sable sur la plaie et laissez le sécher. Grattez ensuite doucement ce sable pour enlever les cellules urticantes encore présentes sur la peau. Si des fragments de tentacules sont restés fichés dans la peau, les ôter à l'aide d'une pince à épiler.
  • Désinfectez avec une compresse stérile imbibée d'antiseptique.
  • Si la douleur persiste vous pouvez la soulager avec du paracétamol. Demandez conseil à votre pharmacien.
  • Si des malaises surviennent ou si le membre touché est très enflé, consultez immédiatement un médecin. En cas de démangeaisons, votre médecin vous prescrira une crème apaisante, des corticoïdes, ou bien des antihistaminiques.
  • Il convient de surveiller l'évolution de la plaie dans les jours qui suivent.
  • Votre vaccin contre le tétanos doit être mis à jour.

Les choses à ne pas faire !

  • Ne pas rincer avec de l’eau douce car cela ferait éclater les cellules restantes et libèrerait le venin. Le vinaigre sur la plaie n'est pas non plus conseillé (il est efficace avec certaines espèces de méduses, mais dans certains cas son utilisation peut être dangereuse).
  • Ne frottez pas les lésions car vous ne feriez que les aggraver en libérant le venin contenu dans les cellules urticantes laissées par les tentacules sur la peau.
  • N'incisez jamais la plaie et ne cherchez pas à la faire saigner.
  • Ne sucez pas la blessure pour aspirer le venin.
  • Il est inutile de verser de l'urine sur la plaie. Cette méthode n'a pas vraiment fait ses preuves, mais il semblerait que la stérilité (hors infection) et la chaleur de l'urine expliquent en partie l'efficacité de cette théorie.
  • Ne posez pas de garrot sur le membre atteint.

Et les autres piqûres d’animaux marins ?

Les piqûres des oursins ne sont pas venimeuses, mais les morceaux d’épines qui restent dans la peau peuvent être très douloureux et provoquer des infections. Essayez de retirer les piquants d’oursin avec une petite pince, ou une aiguille fine désinfectée, puis nettoyez la plaie à l'aide d'un antiseptique.

Les piqûres de poissons venimeux (raies, rascasses, vives, etc.) provoquent des douleurs intenses et une rougeur au point d’injection. Elles peuvent parfois provoquer des malaises ou des pertes de conscience. En cas de piqûre par un poisson venimeux, faites tremper la partie piquée dans de l’eau chaude pour détruire les principes actifs des venins.

Pour éviter les oursins et les poissons venimeux, portez des sandales en plastique ou des chaussons de plongée.

Derniers conseils

  • Ne manipulez pas les méduses qui sont échouées sur la plage (même si elles sont desséchées), car le contact avec leurs cellules urticantes peut encore être douloureux.
  • Pour éviter des déboires avec les méduses, informez-vous avant de vous baigner et évitez les endroits où personne ne semble se baigner.
  • De plus, il existe des lotions solaires qui préviennent les piqûres de méduse.